• Catégories

  • Lansana Kouyaté

    "Le changement tant attendu ne viendra que de l'engagement de chaque guinéen à apporter à la construction nationale sa brique. Tout ceci demande beaucoup d'audace et de sacrifice, mais aussi beaucoup de clairvoyance afin que les actions retenues de commun accord puissent servir la cause qui nous réunis ici aujourd'hui c'est -à -dire, le bien être des populations."
  • Lansana Kouyaté

    Lansana Kouyaté

  • Le rêve de Kouyaté pour la Guinée

    Je rêve d'un pays qui s'est réconcilié avec lui-même, qui répond aux attentes des Guinéens, compte sur la scène internationale, accueille des investissements à la hauteur de ses énormes potentialités, fonctionne suivant les principes de justice et d'équité. Nous pouvons réaliser cette métamorphose en un temps record. Le Ghana des années 1980 était plus arriéré que la Guinée d'aujourd'hui. Il a fait de grands pas en peu de temps. Que Dieu soit avec lui pour la réalisation de son rêve. Amen
  • Sondage

    Qu'est ce que militer ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • avril 2019
    L Ma Me J V S D
    « sept    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  

Lansana Kouyaté

Bilan de Prémier Ministre

La Guinée bouge.

Personne ne pouvait prévoir il y a seulement quelques mois ce qui se passe aujourd’hui en Guinée. Le déclic est venu des violentes manifestations populaires de janvier et février 2007 qui ont fait 120 morts et des dizaines de millions de dollars de dégâts matériels. Le pays vit depuis un véritable électrochoc. Mais également un grand chamboulement.
Tous les hommes et femmes aux affaires avant ces dramatiques événements sont aujourd’hui au chômage. Ministres, gouverneurs, préfets et directeurs nationaux ont été emportés par un immense coup de balai.
Le 26 février, le chef de l’État, Lansana Conté, a nommé un Premier ministre sur une liste proposée par les syndicats et la société civile. Les membres du gouvernement et du commandement territorial, ainsi que le gouverneur de la Banque centrale ont tous été désignés par le chef du gouvernement, Lansana Kouyaté.
Le gouvernement travaille sous la supervision stricte de l’opinion qui réclame la transparence dans la gestion des affaires publiques et une amélioration du quotidien. La presse joue son rôle de censure et reste vigilante. Le mouvement citoyen se densifie et s’enrichit d’associations intervenant sur des enjeux divers : la protection des droits de l’homme, la lutte contre l’arbitraire et l’impunité, le refus de la cherté de la vie, la défense des consommateurs d’eau, d’électricité, de téléphone…
Les Guinéens refusent que le sacrifice des victimes de janvier-février 2007 soit vain. Et exigent désormais d’être mieux gouvernés, après être longtemps perçus comme l’un des peuples les plus soumis et les plus résignés d’Afrique. La peur a changé de camp. Les citoyens s’impliquent, s’expriment, organisent des conférences publiques sur des thèmes jadis tabous : les détournements de deniers publics, l’incompétence des élites, l’ethnocentrisme, les injustices sociales… Jadis simple caisse de résonance du palais, la télévision s’autorise aujourd’hui des débats d’idées et l’invitation d’intervenants impertinents.
Rompant avec les habitudes du passé, le gouvernement s’explique, rend compte au quotidien de son action… Et commence à produire des résultats dans les domaines du pouvoir d’achat, des infrastructures, de l’agriculture… Le choc de ce début d’année a été violent mais salutaire. En toute chose malheur est bon. La Guinée bouge.

QUELQUES ACTIONS  MENEES DEPUIS LE 28 MARS 2007

Depuis la nomination de SEM le Premier Ministre et la mise en place de son Gouvernement le 28 Mars 2007, les activités ci-après ont été réalisées : 

Sur le plan de la Communication :

- Par souci de transparence, le Gouvernement a décidé d’informer les populations guinéennes de : 

- l’ensemble des décisions prises en conseil des Ministres. 

- La participation des médias privés aux déplacements du Premier Ministre 

Comme activités, il y a eu :

- Le lancement de la couverture/Sotelgui de la zone de Khundindé dans la Préfecture de Boffa,  et dans les préfectures de Lélouma, Koubia, Tougué, Yomou et Lola 

- La Mise à disposition de la Presse publique et privée d’équipements et autres facilités pour leur accès aux NTICS 

- Lancement du réseau GSM/Sotelgui à Gaoual 

- Lancement des radios communautaires à Koundara, Kouroussa, Macenta, Dinguiraye, Télémélé. 

- Amélioration de la couverture en téléphonie cellulaire par l’arrivée de nouveaux opérateurs dans ce domaine 

- L’octroi de l’Agrément à trois radios communautaires et à deux radios commerciales

Au niveau du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité :

- La nomination des Préfets et des Gouverneurs dont 4 femmes Préfets et une au poste de Gouverneur. 

- Le renforcement de la lutte contre la prolifération de la drogue et du grand banditisme 

- La mise en place de la CENI dans le cadre de l’Organisation des élections législatives prochaines

Au niveau du Ministère de la Défense

- Le réajustement des indices au niveau de l’Armée, réajustement qui a permis la réévaluation des salaires et des pensions

Au niveau de la Justice

- la séparation physique du siège du Ministère de la Justice et de la Cour d’Appel 

- La création de la commission Nationale d’enquête indépendante 

- Le Paiement des cotisations de la Guinée au budget de l’OHADA

Le Ministère du Contrôle Economique de l’Ethique et de la Transparence a quant à lui          

- Initié et  achevé  l’Audit des départements ministériels 

- Procédé à la vérification des opérations financières du Hadj 2006 et transmis le rapport final au Secrétariat Général aux Affaires Religieuses et à l’Agence Judiciaire de l’Etat pour des fins de poursuite

Au compte du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique il faut noter :

- l’acquisition et la pose de transformateurs

- la pose de panneaux solaires pour l’éclairage publique 

- la mise en place d’une convention pour un crédit revolving de 20 millions d’Euros sur une enveloppe global de 150 millions d’Euros qui a permis l’importation de 12.000 tonnes de fuel lourd avec un programme de 20.000 tonnes par trimestre ainsi que l’approvisionnement de EDG en câbles et transformateurs

- la réparation de certains groupes de Tombo. Toute action visant l’amélioration de la déserte en énergie électrique 

-  la réalisation de deux (2) forages à Donka et de  dix (10) autres à Ratoma. 

-  La réalisation de six (6) puits à KOBAYA et KAKIMBO pour une production supplémentaire de 15.200 m3 d’eau par jour 

-  La réhabilitation de la station de reprise de l’aviation 

- L’équipement de 223 forages et la  réalisation de six (6) mini-AEP solaires dans les quatre régions naturelles. 

- La mobilisation d’une subvention de 9 millions de $US et d’une autre de 2 millions de $US pour l’aménagement du barrage de FOMI

Dans le domaine de l’Agriculture et de la Pêche

- Le lancement et le financement de la filière coton pour la campagne 2007

- La mise à disposition de tracteurs au district de Mankountan 

-L’application de la réglementation en cas de violation dans le domaine de la Pêche

Inspection de 268 bateaux et arraisonnement de 14 en infraction 

-L’encouragement à l’importation de poissons : 18.500 tonnes de poissons, toutes espèces confondus ont été importés 

- La constitution de stocks régulateurs de 7.250000 tonnes en moyenne par mois au niveau des grossistes répartiteurs (COTRAG, SONIT) 

- La négociation à la baisse du prix du poisson

- L’application systématique à toutes les demandes de licence, des conditions édictées dans le plan de pêche 2007 relatives à la gestion et l’exploitation. 

- L’obtention de deux vedettes de surveillance maritime dont une semi-hauturière de 17m et une côtière de 6m et l’acquisition de matériels de communication dont six  radios HF et 6 radio VHF, 16 Talkies Walkies et de 12 GPS 

- Réalisation de 23 étangs piscicoles de démonstration à l’ENAE de Macenta, à Sérédou et dans les plaines de Döbö.

Au niveau du secteur commercial

- L’exécution d’un programme global d’importation et de mise sur le marché de 21.000 tonnes de riz, de 7.500 tonnes sucre et 300 tonnes d’huile à des prix accessibles à la population et l’examen des conditions de mise en place du stock de sécurité des denrées de première nécessité 

- La création effective de 74 unités d’entreprises qui ont générées 344 nouveaux emplois permanents

Le secteur des Mines a, quant à lui, connu

- le lancement du réexamen des conventions minières et l’élaboration d’une convention minière type  

- l’identification de 69 permis de recherche en situation d’inactivité 

-la mise en place de structures de contrôle et de suivi des activités des Sociétés               

  

Minières

Le secteur des Travaux Publics de l’Urbanisme et de l’Habitat a mis l’accent sur la finalisation des travaux en cours de réalisation et la mise en place de nouveaux projets

1. Dans le domaine des Investissements Routiers

  Les Projets achevés concernent :

- Le bitumage par l’Entreprise ENCO5, du tronçon Cimenterie-Kagbelen  long de 11,6 km pour un montant de 16 milliards de Francs Guinéens financés par le Gouvernement Guinéen 

- les lots 4 et 5 du projet 2×2 voies Tombo-Gbessia confiés à la Compagnie Sahélienne d’Entreprise (CSE) pour un montant de 5 961 919 172 129 francs Guinéens financés par les Fonds Saoudien, Koweitien, la Banque Arabe de développement, l’OPEP et le Gouvernement Guinéen. 

- Le bitumage par l’entreprise HENAN CHINE, de 15 km de voies primaires de la ville de Fria pour une enveloppe de 5.000.000 de dollars financés par la compagnie RUSSAL

Les Projets en cours de réalisation sont :

- La construction de la route 2×2 voies Matoto-Enta-Dapompa par ENCO5 et SERICOM pour un montant de 64 184 474 868 francs guinéens, financés par le FKD et le Gouvernement Guinéen 

- La construction et le bitumage par les Entreprises SETRA  et SATOM SOGEA, de 20 km de voies de la ville de N’Zérékoré pour un montant de 60 milliards de Francs Guinéens  

- Le bitumage par l’entreprise ENCO5 de 43 Km de voies de villes de Labé, Pita, Dalaba et Mamou pour un montant de 129 milliards de Francs Guinéens

2.  Entretien Routier

Travaux Achevés : dans ce cadre on peut citer

- Le ré – surfaçage par l’Entreprise ENCO5 de quelques axes de voies primaires de la ville de Conakry pour un montant de 785 455 000 FG 

- L’entretien  par l’entreprise SERICOM du tronçon Guéckédou- Bofossou de 60 km pour un montant de 13 818 118 605 FG 

- L’entretien par la PME CERA, de la section Kissidougou-Guéckédou de 85 km pour un montant de 2 807 588 565 FG 

- L’élimination des points critiques par la PME EBM de la route N’Zérékoré –Beyla pour un montant 1 201 789 613 FG 

- L’élimination des poiints critiques par la PME GUITER du tronçon Dialakoro-Banankoro pour un montant de 2 000 000 000FG 

-  L’Entretien par la PME EMIT du Bac de Bantala pour un montant de 100 000 000 FG 

3. Urbanisme et Habitat

     Réhabilitation et bitumage de voiries urbaines

 

-  Construction  achevée de 23 km  de routes à Conakry

- Construction en cours de 29, 5 Km de routes et de deux ponts entre Kipé et Nongo 

- Élargissement de deux ponts sur la corniche Nord 

- Construction en cours de 7,5 km de routes à Dubréka 

-  Construction  en cours de 5,2 Km de routes à Kindia 

-  Étude d’Aménagement du Centre Directionnel de Koloma par le cabinet cubain                 

       SIBONEY

Tavaux d’Assainissement

- Elimination des points critiques de stagnation des eaux pluviales de Kaloum et de travaux d’assainissement prioritaires du quartier Coronthie  avec les Entreprises  COGEL, SETRA et JUANGSU de Chine.  Montant 3 742 992 096 FG

- Réalisation de l’étude de Faisabilité technico-économique du projet d’assainissement des eaux pluviales de Conakry.  Ordre de service délivré à l’adjudicataire du marché le Groupement de bureaux d’études Concept SA (Tunisie) et West Ingénierie (Guinée). Montant 283.023 US$ financé par la BADEA

- Révision en cours de l’étude de faisabilité  de la création de la Banque de l’habitat

- Préparation par un comité de pilotage des dossiers d’appel d’offres pour la reconstruction des bâtiments sinistrés lors des émeutes de Janvier à Février 2007. montant 36.710.909.066 FG

- Identification des sites, ouverture des voies et bornage des îlots des parcelles  pour le projet pilote de construction de 200 logements.

-   Travaux en cours (ouverture des routes, bornage des lots et des parcelles, mise à jour du plan) pour l’Aménagement des parcelles assainies à Keïtaya (Conakry) couvrant une superficie de 250 ha  pour près de 3000 parcelles assainies.

 Au titre du Ministère des Transports, il faut noter entre autres :

- La signature de l’Accord de prêt pour l’achat de 100 bus entre le Gouvernement et la BIDC

- Le lancement d’une opération test concernant les feux sémaphoriques au niveau du carrefour Cosa (T3)

- L’acquisition et la mise en service de deux (2) traversiers de 60 places chacun

- La pose de la première pierre pour l’extension et la modernisation de l’Aérogare Internationale de Conakry -Gbessia

Au niveau du Ministère de la Jeunesse, de l’Education et de la Santé

-   La pose de la première prière pour la construction d’un stade de 50.000 places et le lancement effectif des travaux

-   La constitution d’un fond d’emplois jeunes

-    Le rétablissement des relations entre la Guinée et la CONFEJES dont elle était exclue pour non paiement de cotisations

-   La formation en esprit d’Entreprise et Management de 200 jeunes à Kindia et Labé

-   La réalisation d’une étude technique pour l’ouverture à Conakry et au niveau des 8 capitales régionales de 20 cybers

-  La relocalisation de la bibliothèque Nationale dans l’actuel emplacement des archives nationales

-   La réalisation de deux plateaux d’animation sportive à Gaoual et à Dabola

-   La reconstruction du stade Kabinet Kouyaté de Matoto

-   La qualification du Syli national pour la CAN/ Accra 2008 au Ghana

-   Relance des chantiers de construction et de restauration des stade de Beyla, Kindia et Kamsar

-   La décision d’avoir un bac unique

-   La construction de 6000 salles de classes au primaire

-   Le démarrage des travaux de construction de sept (7) collèges de 12 salles de classes à Conakry

-   L’achèvement des préparatifs pour l’implantation des programmes rénovés et du nouveau régime pédagogique LMD

-   La formation de la 6ème cohorte des ENI d’un effectif de 1069 élèves/maîtres et de la 4ème cohorte pour 1719 élèves /maîtres

-   L’élaboration et la finalisation des textes d’application du décret portant statu particulier de l’éducation 

-   La gratuité des césariennes

LE MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA FONCTION PUBLIQUE a quant à lui,  procédé à la publication des résultats des concours de recrutement devant aboutir à l’engagement à la Fonction Publique.

De mars 2007 à nos jours un effectif de 33 868 (toutes hiérarchies confondues) a été recruté à la fonction publique.  Cet effectif est réparti de la façon suivante :

          HIERARGIE

        EFFECTIF

                   A

               8.431

                   B

             10.130

                   C

             15.283

                  CP

                    24

      TOTAL    GENERAL

             33.868

                    

                    EFFECTIF    RECRUTE   AU TITRE   DE L’ANNEE  2008

Pour le compte de différents Départements Ministériels

HIERARCHIE

ADMINISTRATION

GENERALE

FILIERE TECHNIQUE

TOTAUX

EFFECTIF

EFFECTIF

         A

      2. 950

     2.727

   5.677

        B

      2. 439

935                       

   3.374

         C

      1. 024

     1.210

   2.234

TOTAL GENERAL

      6. 413

     4. 872

 11.285

D’ importants recrutements  ont été  effectués pour le compte du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche Scientifique et  du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité comme l’indique les tableaux ci-dessous.

1.  Pour le compte du Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique ( Enseignants Contractuels en situation de classe)

           CORPS

       HIERARCHIE

        EFFECTIF

Professeur (Titulaire de Doctorat)

              

                A

              

                  1

Professeurs  (Titulaires du DEA et du DES

              

                A

                 15

Professeurs  de Lycée    

                A

              2161

Professeurs Enseignement Technique

                A

                  44

Professeurs de Collège

Enseignement Général

                 B

                 419

Professeurs Enseignement

Secondaire Professionnel

                 B

                 110

Instituteurs

                 B

              3.372

Instituteurs Adjoints

                 C

              6.586

TOTAL  GENERAL

            12.708

         

2. Pour le compte du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité   - Effectif de la Police et de la Sécurité Civile déclaré Admissible

 

 CATEGORIE

     HIERARCHIE

     EFFECTIF

Inspecteurs de police

               B

            1.666

Agents de police

               C

            4.643

Agents de la Sécurité Civile

               C

               396

TOTAL    GENERAL

               6.705

Ces recrutements et les prises en charge de salaires ont eu des incidences sur le Budget de l’Etat comme l’indique les tableaux suivants :

Coût Budgétaire de la Variation de la Valeur Monétaire du Point d’indice ( VMPI) et des Prises en charges à la Fonction Publique intervenues au cours de l’exercice 2007 et au 1er trimestre 2008.

              1.  Augmentation de la VMPI

                    LIBELLES

    COUT ANNUEL

A – Secteur hors Educatif

Augmentation de la VMPI : de 250 à 280 (du 01/01/07 au 31/12/07)

        14.  337.044.825

: de 280 à 310  (du 01/01/08 au 31/03/08

           3. 613.725.384

B  – Secteur Educatif

  Augmentation de la VMPI : de 250 à 280 (du 01/01/07 au 31/03/07)

         10. 562.521.128

  de 280 à 290 (du 01/04/07 au 30/09/07)

           2. 336.069.370

  de 290 à 308 (du 01/10/07 au 31/12/07)

         2. 102.462.433

  de 308 à 338 (du 01/01/08 au 31/03/08)

         3. 302. 536.434

                               II -  Augmentation des Indemnités

                  

                         LIBELLES

COÛT ANNUEL

a – Indemnités de Transports (FGA)

De 45.000 FG à 70.000 FG     (du 01/01/07 au 31/12/07)

19.148 700 000

(du 01/01/08 au 31/03/08)

        39 375 000

b -  Indemnités de logements (FGA ) Exercice 2007

Hiér :A et B à Conakry : de 30.000 à 55.000 (du 01/01/07 au 31/12/07)

5. 975 100 000

A et B   Intérieur : de 29.000 à 54.000 (du 01/01/07 au 31/12/07)

6. 396 300 000

C  à  Conakry : de  28.000 à 53.000  (du 01/01/07 au 31/12/07)

1. 196 700 000

C à l’ Intérieur :  de  28.000 à 53.000  (du 01/01/07 au 31/12/07)

1. 557 900 000

Education Sup1 de 60.000 à  85.000   (du 01/01/07 au 31/12/07)

59. 100 000

Education Sup 2 de 70.000 à  95.000  (du 01/01/07 au 31/12/07)

291. 000 000

c – Indemnités de logements (FGA ) Exercice 2008

Toutes les Hiérarchies confondues  (du 01/01/08 au 31/03/08)

4. 255. 927 500

                                  Sous – Total II

38.920 102 500

                 

   III -  Prise en charge de nouveaux fonctionnaires 2007  -  2008

                             LIBELLES

COUT ANNUEL

A -     Secteur Educatif

1 – Migration des Contractuels admis au concours de recrutement  à la Fonction Publique Session 2003

Hiérarchie/ A :           678  agents

Hiérarchie/ B :        4.030  agents

     9. 373 855 800

2 -  Prise en charge des Enseignants non contractuels

Hiérarchie/ A :           374  agents

   1. 807 766 400

Hiérarchie/ B :           500  agents

   1. 943  250 000

   3. 751  016 400

B – Secteur hors Educatif

Recrutement de 439 agents

   1. 937 652 000

                         Sous – Total  III       

 15. 062 524 200

Coût Budgétaire Total de la variation de la VMPI et des Indemnités de Transport et logements

 75. 174 462 104

 Coût budgétaire de la prise  en charge de 6.021 agents

  15. 062 524 200

                TOTAL GENERAL

 90.236 986 304

Le secteur bancaire a quant à lui connu

- la stabilisation du taux de change et le raffermissement du franc guinéen

- la résolution de l’épineuse question du manque de liquidité

 Le Ministère des Affaires Etrangères et celui de l’Economie et des Finances ont quant à eux connu :

-l’adhésion  de la Guinée à la Communauté des Etats Sahélo Sahéliens, CEN-SAD

-l’ouverture en cours de la Banque  CEN – SAD

- la préparation et la participation aux visites de SEM le PM entre autres à Washington, New York,  Paris.

De ces missions, des résultats ont été obtenus dont entre autres :

- l’Accord du FMI pour engager (compter du mois de juin) les discussions sur un programme qui sera appuyé par la FRPC (soit environ $ 120 millions sur trois ans)

- l’octroi au niveau du FMI d’un important volet d’assistance technique dans les domaines de la fiscalité, de la révision des conventions minières, de la gestion des dépenses publiques et du renforcement des capacités de  la BCRG y compris l’envoi d’un conseiller technique

- l’octroi par la Banque Mondiale d’une enveloppe additionnelle de 35 millions de $ au titre des crédits IDA -14 destinés au financement du programme d’urgence du Gouvernement.

- L’organisation sous le sponsoring des autorités de la BM et dans ses locaux  à Paris du 23 au 24 juillet 2007 d’un important forum des bailleurs sur le financement du programme minimum d’urgence

- L’envoi à Conakry (juin – juillet) d’une importante mission de la BM dans les secteurs de l’Energie, de l’Eau, de la Télécommunication et des Transports en vue de définir les axes d’intervention de la BM

La prolongation par le trésor américain de l’assistance technique faite à la direction du Budget

L’accord des autorités américaines pour appuyer et financer la réforme du secteur de la sécurité (Armée, Police, Gendarmerie)

 L’appui des autorités américaines de l’Union Européenne et du Secrétaire Général des Nations unies pour l’organisation des élections législatives

L’accord de principe de l’USAID concernant l’appui au secteur agricole ainsi que l’appui à la sécurité alimentaire et à l’annulation du stock de la dette au titre du PL 480

- L’accord de l’USAID pour apporter un appui à l’organisation des états généraux de l’Education

- L’accord du Président Sarkozy pour appuyer la police et la gendarmerie (équipement, formation) 

- L’accord des autorités françaises pour l’annulation de la dette de la Guinée vis-à-vis de la France, le soutien de la France auprès des institutions de Bretton Woods et le passage au Club de Paris 

- L’octroi par le Président Sarkozy d’une assistance financière de la France au titre de l’accord – cadre de 15 millions d’Euros pour l’Education et 12 millions d’Euros pour le secteur de ‘Eau et d’un appui budgétaire de 5 millions d’Euros

- L’appui de l’AFD pour le financement des infrastructures ; 

- L’obtention du programme formel avec le FMI qui pourrait être appuyé par la facilité de la réduction de la Pauvreté et de la Croissance.

La visite de travail et d’amitié  au Gabon, en Guinée Equatoriale et au Togo, visites au cours desquelles il y a eu :              

-   La signature d’Accords d’ Accords concernant la coopération en général y compris la tenue de commissions Mixtes.

Pour le Gabon, le 2ème  Accord signé.

Source : http://www.lansanakouyate.info/

Laisser un commentaire

 

AFRIQUE-CONSCIENCE.COM |
Le poil à gratter |
christianc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carentambition pour CARENTAN
| Ensemble pour une Martiniqu...
| Villeneuvedolmesnotrevillag...